mercredi 28 juin 2017

27 et 28 juin 1917, l'attaque est imminente car l'ennemi bombarde le village d'Esnes et la route d'Esnes à Montzéville



Le 28, matinée calme mais vers 16h, tir plus violent de l'artillerie ennemie sur ravin du village d'Esnes, Pommerieux et pente sud de 304.
Le bombardement de l'ennemi croît d'intensité jusqu'à 18h15. des obus à gaz sont signalés  à Esnes et Montzéville.
A18h15 le tir de l'artillerie ennemie se calme et une violente attaque allemande se déclenche.
Notre ligne est maintenue malgré les dégâts causés par l'artillerie et les efforts de l'ennemi.
Vers 19h30 une nouvelle tentative de l'ennemi échoue malgré l'emploi de liquides enflammés.
L'ennemi riposte à notre barrage et à notre CPO par un violent barrage sur le ravin des Passerelles, le boyau des Zouaves et exécute un tir de mines sur le PC Brocard.



mercredi 31 mai 2017

24 au 26 juin 1917, reconnaissance du secteur par les chefs de bataillons et les commandants de Cies

Le 25 juin dans la nuit le 4 éme bataillon du 356 éme relève en 1ére position le 3éme bataillon du 143 éme RI dans le quartier Brocard, gauche du sous-secteur d'Esnes, pas de relève de CM.

Le 26 juin la CM4 (où se trouvait mon grand-père) relève, sur ses positions du quartier Brocard, la CM3 du 143 éme.

Matinée calme.
Dans l'après-midi, l'ennemi envoie dans tout le secteur sur la 1ére position des grenades à fusil, des torpilles à ailettes et des mines de 17 et 24.Une de ces dernières défonce le PC du Commandant de la Cie du Bec (17 éme Cie) faisant plusieurs victimes.




17 juin au 23 juin 1917, le 356 éme RI fait mouvement vers la cote 304 à Esnes

Le 356 éme fait mouvement par voie de terre de Tonnoy-Velle sur Bayon où il doit s'embarquer dans les trains.
Stationnement à Seigneulles.
Par train  il fait mouvement de Seigneulles sur Vaubécourt où il embarque.
Débarquement à Rampont(gare).
Deux colonnes font mouvement par voie de terre de Rampont sur le camp de Bethelainville où le régiment cantonne.
Il relève à partir du 23 juin la 32 éme DI dans le secteur de Jouy.
Les officiers exécutent une première reconnaissance dans le sous-secteur d'Esnes (cote 304) que le régiment doit occuper.




 

29 mai au 16 juin 1917, installation, revues et manoeuvres des Cadres, sections et compagnies

Le régiment cantonne à Tonnoy et Velle sur Moselle





lundi 15 mai 2017

14 au 28 mai 1917, travail, repos, et déplacement

Le 25 mai, la division est relevée dans le secteur de Lunéville et dirigée sur le camp de Raffais pour une période d'instruction.


camp de Raffais




 Cantonnements à Rosières aux Salines le 27 et le 28 à Burthécourt

mercredi 10 mai 2017

13 mai 1917, remise de la Croix de guerre à mon grand-père Frumence Fernand Bécognée



A 8 heures, en présence du IV éme bataillon, des délégations du V éme et VI éme bataillons du peloton des sapeurs pionniers et bombardiers du groupe franc dans la cour de la gare de THIEBAUMENIL, le lieutenant colonel, commandant le 356 éme régiment d'infanterie, remet les décorations aux militaires dont les noms suivent:

CROIX DE GUERRE
Corps d'armée: la 17 éme Cie du 356 éme, le groupe franc du 356 éme

....caporal Bonnard, soldats BECOGNEE et Denis CM4...











mardi 18 avril 2017

Du 16 au 28 avril 1917, le 356 éme RI retourne au combat dans le sous secteur sud de Blemery

    Le 21 avril le 356 éme relève le 367 éme à Bénamenil, Domjevin, Reillon et Vého

    Durant cette période les artilleries des deux côtés se répliquent.












dimanche 2 avril 2017

du 03 au 16 avril 1917, en cantonnement à Manonviller remises de décorations, travail et repos se succédent


Mon grand-père cité à l'ordre des Braves 








1 er avril 1917, le 356 éme RI est retiré du front pour être mis en réserve d'armée




Pendant les mois de février et mars, les principaux travaux du 356 éme RI ont été;
l'aménagement de la ligne de résistance sur tout le front du sous secteur
l'organisation défensive du village d'Emberménil
le décapage de la position intermédiaire entre Gouteleine et le ruisseau des arine
deux positions de mitrailleuses ont été construites
l'entretien des boyaux de tranchées a réclamé un gros effort en raison des intempéries

Liste nominatives des neuf militaires du 356 éme RI enterrés au cimetière de Neuveville aux Bois


mardi 21 mars 2017

Du 20 mars au 31 mars 1917, escarmouches des deux côtés





Le 31 mars, dans la matinée et l'après-midi notre artillerie se montre très active. Elle tire sur les travailleurs ennemis à la corne du bois Fritz, l'artillerie allemande tire plus particulièrement sur nos batteries.







Du 13 au 19 mars 1917, tirs de routine français sur des travailleurs ennemis et tirs d'obus de la part des allemands





Quelques incendies dus aux tirs de fusées éclairantes se déclarent de part et d'autres